Comment créer un jardin en terrasse

Comment créer un jardin en terrasse

12 avril 2020 1 Par Barbara

Avez-vous envisagé d’installer un potager sur votre terrasse ? Moins de 1m2 est l’espace nécessaire pour faire pousser de la laitue, des carottes, des poivrons ou des herbes sur votre propre terrasse. Si vous avez un espace de ces dimensions qui reçoit suffisamment d’heures de soleil, félicitations ! Vous pouvez créer votre propre jardin sur la terrasse.

De quoi ai-je besoin pour commencer à cultiver mes propres légumes ? Dois-je investir dans une table de culture ? Si vous avez envisagé de créer un jardin, vous vous êtes probablement posé ces questions. Aujourd’hui, sur ce comparatif pour le jardin nous essayons de vous donner des réponses à ces questions et à d’autres afin que la création d’un jardin sur votre terrasse devienne une expérience enrichissante.

Pas à pas pour créer un jardin urbain.

Aucune expérience en décoration n’est nécessaire pour créer un jardin urbain. Il n’est pas non plus nécessaire que votre terrasse ait une certaine taille minimale. L’important est d’observer l’espace afin de savoir quand et combien de temps il reçoit le soleil et de connaître les différents types de conteneurs dans lesquels vous pouvez faire pousser vos plantes.

1. faites connaissance avec votre terrasse.

Les pots de poivrons, de tomates et de haricots, bénéficient de beaucoup de soleil, nécessitant au moins 6 heures de lumière directe. D’autres, comme les laitues, les carottes ou les aromates, peuvent se développer de manière optimale avec 4 heures de lumière directe. Chaque plante a besoin de certaines conditions d’éclairage, il est donc important d’observer ces dynamiques sur votre terrasse.

Connaître l’orientation de la terrasse et les heures d’ensoleillement dans chacune de ses zones, ainsi que l’ombre générée par les bâtiments, les arbres, etc. vous permettra de jouer avec avantage. Notez vos observations pendant quelques jours ; ce n’est qu’ensuite que vous pourrez décider où placer les cultures qui sont plus exigeantes en termes d’heures de lumière ou celles qui recherchent une certaine quantité d’ombre.

2. Choisir les bons conteneurs pour terrasse.

Tables de culture, jardinières, pots ou jardins verticaux ? Il n’existe pas de récipient « idéal » unique pour faire pousser vos plantes, votre choix dépendra à la fois de l’espace dont vous disposez sur votre terrasse et de l’investissement que vous êtes prêt à faire.

  • Pots et jardinières.

Les pots sont un choix idéal pour les débutants et les petits espaces. Ils sont très flexibles ; vous pouvez les regrouper de différentes façons à votre avantage et en augmenter le nombre lorsque vous souhaitez augmenter la taille de votre jardin. Il est toutefois important de savoir comment choisir la bonne taille de pot pour chaque culture. Les tomates, les poivrons et les aubergines, par exemple, nécessitent un volume de pot minimum de 16 litres. Les carottes, les radis et l’ail, en revanche, n’ont besoin que de 0,6 litre pour pousser correctement, de sorte que le regroupement de plusieurs d’entre eux dans une jardinière est une excellente option.

  • Pots en textile.

Ils sont très légers et faciles à transporter d’un endroit à l’autre à la recherche du lieu le plus approprié grâce à leurs poignées. Ils sont généralement constitués d’un matériau géotextile perméable à l’eau et résistant aux intempéries et aux rayons ultraviolets. Ils assurent un excellent drainage et favorisent un développement sain des racines. Ils peuvent également être lavés et stockés lorsqu’ils ne sont pas utilisés, une caractéristique très pratique compte tenu du caractère saisonnier des cultures. Y a-t-il des avantages ? Leur esthétique est probablement le point faible, même s’il est vrai que leur conception s’est améliorée et qu’ils peuvent toujours être recouverts de garnitures en d’autres matériaux.

  • Tables de culture.

Les tables de culture surélevées sont des surfaces très confortables car elles permettent de travailler la terre sans se pencher, mais elles nécessitent un investissement important. Vous les trouverez en différents matériaux, le plus intéressant étant le bois traité en autoclave pour résister aux intempéries. Ils n’ont pas beaucoup de profondeur, et ne conviennent donc qu’à la culture d’espèces qui ne poussent pas en hauteur, comme les légumes à feuilles, les poivrons, les aubergines et les plantes aromatiques, entre autres.

  • Jardins verticaux.

Si l’espace est un problème, les jardins verticaux sont un excellent choix. Les systèmes modulaires autoportants et auto-drainants en polypropylène à haute résistance aux intempéries sont très populaires. Vous y trouverez également des jardins verticaux en feutre qui empêchent le développement de bactéries et de champignons et des solutions maison avec des palettes. On peut y cultiver de petites plantes aromatiques, des fraises, et même de petits légumes comme la laitue.

3. Préparez les conteneurs et choisissez vos premières plantes

Pour tout débutant, le plus beau moment est celui où il faut choisir les plantes. La laitue, les tomates, les poivrons, les fraises, le persil et d’autres plantes aromatiques sont relativement faciles à cultiver et conviennent le mieux aux débutants, même si nous en parlerons plus longuement dans quelques semaines. Cependant, une fois que vous aurez placé les conteneurs sur la terrasse et pour pouvoir commencer à faire pousser vos premières plantes, vous devrez…

Prévoyez un bon drainage du pot ou de la table de culture, en plaçant une couche d’un ou deux centimètres de gravier au fond du récipient pour éviter l’engorgement en cas de sur-arrosage.
Remplissez, en laissant deux doigts jusqu’au bord du support, avec un substrat spécial pour vergers, en veillant à ce qu’il soit meuble et sans grumeaux. Ces substrats sont généralement composés d’un mélange de fibres de noix de coco, de tourbe blonde, de tourbe noire, de matières végétales compostées, de matières organiques et de perlite.

4. Installer un système d’irrigation.

Un arrosoir ou un tuyau d’arrosage est une bonne solution pour les débutants et est également pratique dans les petits jardins. Mais que se passe-t-il si nous partons en vacances ou si le jardin devient trop grand ? Il est alors conseillé de recourir à des systèmes d’auto-irrigation ou de miser sur des systèmes plus complexes comme l’irrigation au goutte à goutte qui nous donneront plus d’autonomie.

Les systèmes d’auto-irrigation fonctionnent comme des réservoirs ; vous pouvez les placer dans les pots pendant les périodes les plus chaudes pour compléter l’arrosage manuel. Les systèmes d’irrigation goutte à goutte sont plus complexes et vous permettront de régler automatiquement la fréquence et l’intensité de l’arrosage. Vous voulez en savoir plus sur les différents systèmes d’irrigation et sur la façon de les installer dans votre jardin ? Dans deux semaines, nous vous promettons de vous fournir de plus amples informations. Restez à l’écoute !

Avez-vous trouvé ces clés utiles pour créer un jardin sur votre terrasse ?